L'Atelier PATRIZIO depuis 1903.

 

1903 : création de l’entreprise PATRIZIO Frères, au cours Lieutaud à Marseille par le grand père Ettore PATRIZIO, aidé de ses 2 frères Dante et Camillo, tous les trois mosaïstes, venus de la région du Friuli dans le nord de l’Italie. De 1903 à 1940 l’entreprise est prospère et compte jusqu’à 12 ouvriers. C’est l’époque Art Déco et les Patrizio décorent de nombreux édifices publics et privés dont les plus significatifs sont : L’opéra de Marseille en 1926, les Halles Delacroix, Le palais des arts ( Parc Chanot) Le consulat d’Italie, le bar de la Samaritaine, de nombreuses églises dont Notre Dame de La Garde où les décors sont encore visibles à ce jour.

 

 

En 1955 les fils de Ettore, Joseph et Romain prennent la suite de l’Entreprise PATRIZIO Frères et s’établissent quartier  Saint -Just à Marseille sous la dénomination Ets PATRIZIO Joseph et Romain. C’est une activité soutenue dans les chantiers navals de la région  et dans le bâtiment qui permet à l’entreprise de rester une référence dans le domaine de la mosaïque.

 

 

La 3ème génération de mosaïste intervient en 1971 avec Michel, fils de Joseph, qui relance l’activité de la mosaïque décorative en sommeil depuis la fin de la 2ème guerre mondiale et les années de reconstruction de 1946 à 1970.
Devenu artisan, Michel apprend le métier de mosaïste avec son oncle Romain et dès 1979 développe l’activité en se spécialisant dans les décors de piscines de Yachts de luxe. En 1976, il est Lauréat du concours des M.O.F.  section mosaïques et médaille d’Or au concours régional. Le bâtiment offre de nouvelles perspectives dans cet art décoratif et suivent de nombreux   ouvrages en France et à l’étranger dans des villas, palais, monuments et bâtiments publics (Métro de Marseille, Mairies, Eglises, musées, Places...Etc.) Il manifeste son intérêt pour le développement de la mosaïque en organisant des expositions sur ce thème avec la Maison de l’Artisanat et des Métiers d’Art  en 1997 et 2005. «  Mosaïques et mosaïstes » et  «  La mosaïque dans tous ses éclats » avec la participation de l’école « Scuola mosaicisti del Friuli »

 

 

 

En 2003 c’est la restauration des mosaïques des chapelles de la basilique du Rosaire à Lourdes suivie  de l’Eglise Ste Thérèse de Rennes ( Style Art déco) puis celle de Roquebrune sur Argens ( 83) et enfin celle de Notre-Dame de la Garde en 2006 qui donnent une nouvelle orientation à l’atelier de Michel PATRIZIO dont la succession est aujourd’hui assurée par la 4ème génération,ses filles Céline et Marjorie.

 

En 2008 , Michel  PATRIZIO reçoit le Label  «  EPV » Entreprise du Patrimoine Vivant du Ministère de l’Economie de l’industrie et de l’Emploi, ainsi que le prix Jean Roque  des métiers d’art et des disciplines artistiques de l’Académie des sciences, lettres et beaux-arts de Marseille. 2009 sera l’année du début de la restauration des mosaïques de la Basilique de Fourvière à Lyon.